January 18, 2020, 12:22:41 pm
Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email
News:

Arturia Forums



Author Topic: modular KICK DRUM design DIY  (Read 776 times)

Papy ion

  • Apprentice
  • Apprentice
  • *
  • Posts: 17
  • Karma: 1
modular KICK DRUM design DIY
« on: September 01, 2017, 10:15:58 am »
bonjour amis rythmophages!

Comme je n'en n'ai pas vu sur le forum je me suis dit qu'un p'tit TUTO Kick Drôme DIY ça pourrait donner des idées ou des pistes à explorer!
Si d'autre personnes sont intéressées par l’expérience merci de faire un autre TUTO  genre "SD design DIY " ou autre!
allez gros... fait tourner le savoir! 8)

Ceux qui peuvent participer à améliorer ce post sont les bien venus (captures d'écran fichiers à télécharger...) , traduction à suivre.

 :)

enjoy!



                                                                      image from Arturia     



Donc je me suis essayé au  modular et WOOOT! ça fait plaisir de voir que quelque chose d'aussi souple et complexe (au bon sens du terme) et disponible sur le Spark2.  8)

Comme je ne vois pas vraiment ce qu'est un kick "psytrans" je vais donner quelques indications générales sur ma méthode pour construire un pach de kick et le faire sonner.

Néamoin sans vouloir trop critiquer le modulaire du Spark , il faut avouer que ce n'est pas une émulation de modulaire analogique et qu'il y a des choses qu'on ne peut simplemnt pas faire avec le Spark. :'( (ex: utiliser un LFO comme CV clock trigger)

Alors bien sur il y a la méthode 808 bis (un trig/ un OSC/ une ENV/...) mais comme disait la jeune mariée : "c'est un peu court"
(fin de la section humour)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 La méthode qui suis, je l'ai apprise sur you-tshioub' en regardant des tutos de sound designer chevronnés et en faisant un mix de ce que j'ai retenu. 8)

Tout d'abord sachez que même avec un modulaire il se peut qu'on n'arrive pas à un résultat convaincant selon qu'on cherche à faire un kick avec une enveloppe complexe et un contenu harmonique qui varie dans le temps.
dans certains cas il faudra faire comme en stackant des samples: prendre un sample ou il n'y a que le clic de l'attaque, un autre qui fait le bruit de la peau, un qui fait une résonance, une autre qui ne sera qu'une note de synthé basse etc... qui seront ensuite mixés (pas seulement "empilés")

Avec le modulaire c'est pareil, il faudra peut-être sacrifier une ou deux pistes pour créer un synthé pour l'attaque, un pour le "boulet" et un autre pour le release... ce qui permettra de jouer plus finement avec les enveloppes et de choisir des formes d'ondes différentes pour chaque parties que vous pourrez égaliser par exemple très claire pour le click, bas medium un peu saturé pour le boulet et bien rond pour le release.

Ceci n'est qu'un éventail de pistes à explorer! selon le résultat que vous voulez obtenir.

Au préalable il y a deux choses importantes à faire: avoir à proximité un ou plusieurs échantillons de musique de référence pour vous assurer que vous allez bien dans la bonne direction lors du processus de création...
Et aussi, bien écouter ce son de façon à définir par vous-même de quoi il se compose, porquoi il vous plait spécifiquement, quelle vous semblent les pistes les plus importantes à exploiter? En gros on va dire qu'il faut avoir l'idée la plus précise possible du résultat que vous cherchez à obtenir et s'il le faut écrivez le: c'est un bon exercice puisque "ce qui ce conçoit bien..."

Un autre principe de base est :" le mieux est l'ennemi du bien" ou "pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple"... par exemple, au détour d'un morceau on peut très bien tomber sur le kick de la mort qui tue, le sampler et hop le tour est joué! le souci c'est qu'il sera bien pour un morceau mais pas pour tous!

D'où l’intérêt de bien savoir ce que vous voulez pour l'obtenir de la façon la plus efficace possible.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici donc comment je procède au vue du son que je cherche habituellement à façonner.


Je crée deux instruments:

A-un pour que ça tape dure avec une enveloppe de pitch dont le decay (pour le coup ce sera du release) chute rapidement pour une attaque genre peau (même si c'est un synthé!)

D-un pour avoir la rondeur, le contenu harmonique et éventuellement mettre des effets sans dénaturer la partie "attaque".
même si je vais passer beaucoup de temps à élaborer ces deux parties, au final je n'aurai plus qu'à doser plus ou moins le mix des deux pour obtenir le son qui conviendra à l'acoustique et à l'humeur du moment.

chacun des deux sont comporte les mêmes éléments
- 4 oscilateus synchronisés
      NOISE
      TRI
      SQR
      SIN
- 2 enveloppes
     une pour le volume type ADR, (2 sorties) qui contrôlent le "AM" des sorties droite et gauche
     une pour le pitch type AD, (4 sorties) qui contrôlent le "FM" de chaque oscilateur
- 2 mixeurs (droite et gauche) 4 voies pour mélanger les quatre oscilateurs
- 1 filtre stéréo piloté par une troisième enveloppe dédiée que je place à la sortie des deux mixeurs avant d'attaquer les sorties du patch.

à savoir que sur les enveloppes du Spark2 le Decay semble être un mélange de "Decay" puisse qu'on règle le "Decay time" et de "Sustain" puisque le niveau semble rester constant!?  C'est donc plutôt un genre de "gate time" ce qui est pratique pour les pistes de synthé!  ;)  Mais ce Decay semble ne pas se comporter toujours de la même façon selon qu'il contrôle le volume, le pitch ou le cutoff... à vérifier.

Concernant le réglage des enveloppes, un principe à retenir (en tout cas pour "mon" son") c'est comme des poupées russes: la plus courte est le celle du pitch qui tient dans celle filtre, qui elle même tient dans celle du volume (sauf pour le release sinon le filtre qui se ferme ça ne fait pas naturel ! (même si c'est un synthé  ;D )


à retenir pour les formes d'onde:

SIN(usoÏdale) fournit des sons "pures" pour faire par exemples de bonnes basse ou infra. (donc à privilégier pour le son long)(B)
qu'on peut également augmenter ou générer en ajoutant une bonne dose de résonance au filtre.
Cependant son contenu harmonique est faible (en fait y'en n'a pas du tout!) si le signal est destiné à recevoir des effets
il sera bien d'y rajouter (avec parcimonie quand même  :o ) un peu de...

TRI(angle) ! qui donnera un peu de consistance et d'épaisseur et sera beaucoup plus facilement mouillé par les effets.
En plus la grosse caisse ressortira mieux dans le mix si vous faites un style où il y a beaucoup de basse genre Dub ou HipHop.
L'onde triangle est pratique aussi pour l'effet "boulet" ou "patate" au début du son (A).

SAW(tooth) je ne l'utilise pas car je le trouve vraiment trop typé "synthesatoré" !! ;D

SQ(ua)R(e) en revanche, donne une couleur germano "gabber" en produisant cette effet bit distorsion qui intéressera aussi ceux qui font rebondir au ralentis les vieilles (autos) américaines! à condition de bien régler la largeur d’impulsion et le filtre.

NOISE quant à lui donnera aux attaques plus de mordant et aux release une pseudo réverbération ou selon le réglage du filtre un effet "résonance" bois ou naturelle (par contre c'est chaud enfin je veux dire pas évident, il faut y aller doucement!)

N'oubliez pas pour le son (A) comme pour le son (B) de bien régler le niveau de chaque oscillateur avec le mixeur, en plus comme il y en a deux par instrument vous pouvez les déséquilibrer légèrement pour une meilleur spatialisation. Vous pouvez également jouer avec le paramètre "octave range" (je ne me rappelle plus comment il s’appelle) et sésacorder très légèrement le "fine tuning" d'un ou deux oscilo pour un rendu "détune" (hein quoi mai j'ai jamais emprunté de thune moi!)  :D guheuu! (humour du soir)


voili voilou

thanks for reading

 :-* gozaimasu

ども ありがと
oyasumi

sayonara
Aturia san


"Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s?inquiéter. Mais s?il n?en a pas, alors s?inquiéter ne change rien."  >quoteman

 

Carbonate design by Bloc
SMF 2.0.13 | SMF © 2016, Simple Machines